Une fois l’acceptation par le jeune de son implication et de sa participation dans l’accompagnement proposé par Cap’ A Cité, il co-construit son programme de formation et d’orientation avec l’équipe.

Le programme s’articule autour d’une didactique spécifique déclinée en trois phases centrales :

Évaluation, diagnostic

  • Identifier les savoir-être, les savoir-faire en termes de connaissances scolaires, d’aptitudes professionnelles et habiletés
  • Apprécier l’émergence des désirs, des centres d’intérêt dans la découverte des différents univers professionnels et des choix en termes de « métiers »
  • Evaluer la motivation du jeune
  • Positionner le jeune comme acteur principal de son projet
Mesurer la fiabilité et la constance du choix d’orientation professionnelle.
Cette phase se déroule sur une durée de 2 à 3 mois.

Préparation vers une orientation professionnelle et sociale

Développement des compétences


– Remobiliser les connaissances scolaires de base afin d’acquérir les prérequis nécessaires pour intégrer des dispositifs de formation de droit commun ou spécialisés. (Mathématiques, français, niveau VI, V et +)
– Déterminer les compensations individuelles nécessaires en vue de son orientation
– Expression écrite et orale, compréhension et logique.

260 heures

Re-mobiliser les savoir-être, compétences et habiletés sociales


L’objectif est de permettre au jeune d’acquérir une posture de stagiaire pour entrer en formation. Ces ateliers sont destinés à la reconnaissance des codes sociaux d’usages. Décodage. Simulation d’entretien et comportements appropriés à l’environnement. Communication verbale et non verbale. Gestion des conflits. Savoir-être en entreprise.

Redynamiser leur socialisation.

205 heures

Apprentissage de l’outil informatique comme outil de travail


L’objectif est de permettre au jeune d’acquérir un niveau de base en informatique. La connaissance de l’outil informatique représente un atout supplémentaire sur le marché du travail.

82 heures

Accompagnement dans l’orientation en entreprise ordinaire ou adapté

Accompagner l’accessibilité aux dispositifs de formation

  1.  Favoriser l’autonomie
    • Recherche de stage, recherche de formation
  2. Proposer une immersion dans la réalité du travail
    • mini-stage en centre de formation, en entreprise
    • Découverte des métiers
    • Ouvrir le champ des possibles par la découverte de différentes filières

Améliorer la connaissance des filières et des métiers de l’industrie, de la métallurgie, de la Mécanique, Usinage, de l’Electronique, Electrotechnique, de l’Informatique, du BTP, Agricole…


L’objectif est de permettre au jeune de bien définir la filière choisie en approuvant la compatibilité avec son handicap. Ces mises en situation sont donc un passage indispensable pour valider, affiner ou modifier l’écriture du projet d’orientation professionnelle et ainsi minimiser les erreurs   d’orientation.(rédaction lettre de motivation, CV, recherches de stage et d’emploi, appels téléphoniques, préparation aux entretien d’embauche ou Rdv professionnels).

232 heures

Accompagner vers l’autonomie sociale

Sorties pédagogiques

Les changements fréquents d’établissements scolaires, souvent loin du lieu de résidence, ont favorisé la solitude de ces jeunes. Ils n’ont pas ou peu de relations avec leurs pairs et leur vie sociale se résume bien souvent au cercle familial. Des situations perturbantes qui enferment le jeune et le maintiennent dans un isolement social de plus en plus difficile à vivre pour lui. Avoir une vie sociale est essentielle, elle rassure et est indispensable à la construction de son identité, à l’estime de soi et à son entrée dans la vie professionnelle. La dynamique du groupe, l’implication de la famille et l’ouverture sur l’environnement social de proximité (nous sommes situés centralement à Montpellier) vise à leur permettre de développer un réseau social qui pourra perdurer au-delà de leur sortir de Cap’ A Cité.

En exemple, le temps du déjeuner est travaillé sous l’aspect des relations sociales qui peuvent s’établir entre les jeunes, leurs capacités et intérêts à nouer des liens entre eux.

Mais aussi par des sorties culturelles en vue de faciliter leur capacité à s’ouvrir au monde et élargir le champ des possibles (visites d’ateliers artistiques, expositions, musées, sortie détente : camping, restaurant…)

Toutes ces actions visent à ancrer les liens sociaux qu’ils auront créés ici dans la continuité.